WOHNZIMMERGRUEN _fr

WOHNZIMMERGRUEN- fr

 

Pendant les championnats de football je vois vert, WOHNZIMMERGRUEN (Salon au vert)

Quand on voit des jeux dramatiques avec un peu de distance et quand on en prend des photos, ils produisent un effet quasiment méditatif.

Pendant des jeux importants, une atmosphère spéciale règne dans les rues. La plupart du temps, les villes sont presque désertes. On ne voit guère ni voitures ni piétons. C'est juste durant la pause qu' on promène son chien, qu'on va prendre des cigarettes, qu'on fume sur le balcon.

Moi, j'aimais toujours des soirées pareilles, savourais l'atmosphère d'abandon – en route sur l'autoroute, la complicité bizarre avec d'autres compagnons de route.

Durant un match amical au préalable du championnat d'Europe de football en 2012, je flânais dans les rues le soir. Dans les fenêtres, je voyais la couleur verte. Les écrans LED laissent transparaître que les gens dans les maisons regardent des matchs de football. Car le gazon du terrain de jeu éclaire bien les salons avec sa couleur. Cela forme un contraste visible avec le programme de télé habituel où on a des reflets bleus ou rouges.

La télévision de l'après-guerre fut longtemps dominée par la couleur grise. En 1974, pendant la Coupe du Monde en Allemagne, tous les matchs furent retransmis en couleur pour la première fois.

Pendant le championnat d'Europe en 2012 et la Coupe du Monde en 2014,

je parcourais les rues avec la caméra et le statif et guettais des fenêtres vertes, plutôt pendant la seconde mi-temps, car alors il faisait assez sombre. Il faut chercher un peu puisque la lumière claire de la chambre ou de la façade absorbe la couleur verte. Durant la pause ou quand la caméra se dirige sur les rangs du public, on ne voit que la lumière de télévision bleuâtre habituel.

Dans mes créations artistiques j'explore l'espace urbain. Je m'intéresse surtout à rendre visible les traces de l'actualité à l'aide de l'architecture, de batiments et de pièces d'habitation.

J'ai appelé cette série WOHNZIMMERGRUEN, puisque je suis amusée par l'ambiguïté du titre qui fait penser aux plantes d'appartement placées aux fenêtres des salons. La majeure partie des photos a été prise à Karlsruhe, et puis à Landau, Freiburg et Berlin.

J'ai pris des photos dans des quartiers divers, un aperçu de maisons et de couches sociales différentes, liées par la couleur verte pendant la retransmission du match de football à la télévision.

J'ai voulu présenter le sujet du football de manière différente. Pas de scènes du match, pas de fans enthousiastes, pas de diffusion publique sur grand écran, mais seul le regard distant sur un événement dramatique. J'étais fascinée par le contraste entre la couleur de l'espoir sur les façades silencieuses et le monde qui s'écroule derrière le WOHNZIMMERGRUEN

Et les fissures qui se trouvent dans la façade du monde de football international – passons!

Photos