I Never Promised You a Green Garden. FR
Eva-Maria Lopez
Traduction Ulrike Streubel

 

 I Never Promised You a Green Garden.

Les ornements font penser à des motifs décoratifs folkloriques ou à des mandalas représentant l'univers et la nature dans la culture asiatique.

L'univers des ornements de la série „I Never Promised You A Green Garden“ est d'une tout autre nature. Sous un couvert anodin des motifs se cache la stratégie de l'agro-business.

Les motifs se composent de logos d'entreprises les plus importantes et d'entreprises anciennes qui produisent et vendent le glyphosate ou bien commercialisent des semences pour des plantes compatibles avec le glyphosate.

Et cette idylle est trompeuse. Les emblèmes, le plus souvent des motifs floraux, des feuilles et des bourgeons, symbolisent la croissance et soulignent les slogans des entreprises... mais cette sorte de croissance a un revers: elle se produit au détriment de nos ressources. Les herbicides contaminent le sol et l'eau et mettent en danger notre écosystème fragile.

Beaucoup de ces entreprises sont disparues de la scène après avoir été avalées par les plus grandes; ainsi, il n' en reste qu'un petit nombre de global players.

Comme j'ai grandi à l'époque de Atrazin, quelques logos sont pour moi les témoins muets de cette époque. Quand j'ai fait des études d'agronomie, j'espérais qu'on tirait les conséquences du scandale. Mais Atrazin, bienque interdit dans Union européenne depuis le début des années 1990, continue à être produit et appliqué dans le monde entier. Et il dégrade la nappe phréatique, par exemple aux Etats-Unis.

Ainsi le „jeu“ du scandale autour du glyphosate se répète et le cycle s'achève. C'est ça la motivation pour mon projet: d'un côté, il y a les données et les rapports à ce sujet – et de l'autre côté, l'artiste doit trouver une langue qu'on comprend universellement.

Les ornements visent à dérouter et à donner un accès visuel ouvrant ainsi la voie à un discours d'un tout autre niveau.

Je me suis inspirée des jardins à la française ainsi que des jardins ornementaux arabes et monastiques dans lesquels les ornements et le jardin forment une unité harmonieuse.

Voilà pourquoi les ornements ne sont pas d'un mode purement graphique: l'artiste envisage de les réaliser dans un projet land-art. Les ornements seraient donc appliqués avec du glyphosate sur un champ vert ou un parc et ensuite, le procès des plantes mourantes sera documenté. Le motif sera quasiment ineffaçable comme un tatouage.

La promesse des herbicides: I promise you a clean garden; „désherbement total“ sur les chemnis, sur la pelouse, entre les rails, en ville, à la campagne et surtout aux champs.

On élimine tout ce qui dérange les plantes cultivées et contrarie le sens de l'ordre des hommes.

I Never Promised You A Green Garden“ s'empare de cette contradiction. Le jardin symbolisant la nature, la nourriture, le repos et le vert, couleur de l'écologie et de l'espoir. Espoir d'un avenir sans glyhosat.

 

works